La flexibilité en matière de financement : un enjeu de l’économie française

La parole est donnée à Laurent Playez, directeur BtoB France chez American Express.

Dans quel contexte s’inscrit le partenariat d’American Express à la 7e édition des Assises des délais de paiement ?

American Express est un partenaire historique des Assises des délais de paiement. Cette année encore, nous avions décidé de reconduire notre participation, et ce avant que n’éclate la crise de la COVID-19. Plusieurs raisons motivent notre décision.

En premier lieu, en tant qu’institution de paiement, les délais de règlements sont au cœur de nos préoccupations et font partis de notre ADN. Ce partenariat est par conséquent une évidence. De plus, le BtoB est un des axes de notre stratégie, nous apprécions tout particulièrement, au travers de cet événement, de pouvoir nous adresser à des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs. Et enfin, les assises permettent aux institutionnels et acteurs économiques de se rencontrer pour se mettre au service de toutes les entreprises.

Pour avoir discuté avec l’ensemble des partenaires de cette édition 2020, nous sommes convaincus, au vu des circonstances exceptionnelles que nous vivons tous de la nécessité d’unir nos forces, aussi bien celles des acteurs économiques que celles des institutionnels. Cette complémentarité constitue un socle solide à l’élaboration de collaborations efficaces et pérennes. Il est vrai qu’avec la crise de la COVID-19, nous avons constaté une remontée critique des retards des délais de paiement parmi les entreprises de toutes tailles. Cette crise agit de surcroît comme une « loupe » qui accentue des tendances déjà existantes qui ont pu accélérer la mise en difficulté de certaines entreprises. Dès lors, on mesure bien les conséquences importantes des retards de paiement sur la trésorerie et sur le BFR des entreprises et de leurs fournisseurs. Cette réaction en chaîne est extrêmement problématique, nous devons agir tous ensemble afin d’y remédier.

Nous apprécions également la complémentarité des sujets abordés ainsi que celle des participants et intervenants aux Assises des délais de paiement. Les solutions évoquées sont à la fois internes, et donc inhérentes à l’amélioration des processus avec des échanges de bonnes pratiques, mais aussi externes avec la présence d’acteurs apportant des solutions innovantes et complémentaires à l’ensemble des catégories d’entreprises représentées. American Express est à ce titre une des alternatives innovantes au service de l’ensemble des entreprises.

Enfin, nous apprécions l’attention que portent la FIGEC et l’AFDCC, coorganisatrices pour la seconde année de cette matinée, à proposer des thématiques complémentaires et proposer des solutions concrètes pour les entreprises leur permettant de s’adapter et de s’équiper pour affronter des crises comme celle que nous vivons aujourd’hui.

Quelle est votre analyse de la situation financière des entreprises françaises ?

Lorsque la crise s’est déclenchée, l’économie a tout d’abord connu une première phase de panique dont une des conséquences a été une augmentation brutale des retards des délais de paiement (+56% en mars 2020 selon une étude Sidetrade – BFM Business). Malheureusement, après une phase de stabilisation, ils sont repartis à la hausse et ce malgré la mise en place par l’état de mesures de support aux entreprises comme le PGE (100 Md€ accordés à plus de 500 000 entreprises), qui a permis une oxygénation de la trésorerie de l’ensemble des entreprises concernées.

Il est ici important de rappeler l’importance du pilotage de la trésorerie (pour 79% des entreprises, indicateur de pilotage prioritaire) ainsi que celui du BFR et des conséquences critiques de ce pilotage sur le bon respect des délais de règlement aux fournisseurs.

Les Assises des délais de paiement se dérouleront en pleine période de relance économique et c’est dans ce contexte que nous devons apporter aux entreprises, des TPE aux plus grandes compagnies, les moyens de les accompagner dans leur croissance. C’est d’autant plus urgent, qu’elles devront inévitablement rembourser les prêts qu’elles ont obtenus, honorer les traites et régler les impôts qui avaient été décalés dans le temps.

Dans ce contexte, American Express propose aux entreprises des solutions alternatives et complémentaires leur permettant de garantir le règlement à terme des fournisseurs tout en bénéficiant d’un délai supplémentaire de 58 jours.

En savoir plus

Les entreprises bénéficient ainsi d’une totale agilité et flexibilité et peuvent alors choisir de régler leurs fournisseurs à la date prévue ou bien en avance, avec respect ou non des termes contractuels d’escompte et sans aucune renégociation. Cette démarche favorise de bonnes relations entre donneurs d’ordres et fournisseurs et consolide les liens qui les unissent.

Quelle est la maturité du marché français vis-à-vis des solutions de financement ?

Au niveau des pays de l’OCDE (exception faite des États-Unis), nous distinguons les pays anglo-saxons qui font preuve d’une plus grande agilité et cohabitation entre les solutions de financement traditionnelle et les solutions alternatives.

En France, la banque a historiquement, et doit continuer d’avoir, le rôle principal dans le financement des entreprises. Il est cependant important de pouvoir créer une dynamique commune de diversification avec des solutions alternatives pour les entreprises afin de répondre à l’ensemble de leurs besoins (ex : entreprises avec saisonnalité) et dans tous leurs cycles de développement (ex : croissance internationale) afin de leur apporter un véritable accompagnement.

C’est la raison pour laquelle les assises des délais de paiements jouent un rôle fondamental pour faciliter l’accès à l’information pour les entreprises et ainsi permettre aux solutions alternatives de jouer une partition coordonnée et complémentaire pour faciliter la compréhension des entreprises.

Cette diversification des solutions de financement est bonne pour l’économie française car elle permet d’accompagner les entreprises dans leur croissance et de leur donner de l’agilité et de la flexibilité dans leur stratégie de développement en France ou à l’international.

Pour conclure, nous sommes très actifs au sein des assises et sur le marché français pour que l’ensemble des acteurs alternatifs travaillent ensemble pour simplifier et faciliter la communication aux entreprises afin de leur permettre d’utiliser l’ensemble des dispositifs adaptés et utiles à leur croissance et à leur développement.

L’enjeu des délais de paiement exige une mobilisation générale de tous les professionnels du financement si nous voulons apporter notre support aux entreprises dans cette phase de relance économique à moyen et long terme.

28 OCTOBRE – 8H30-11H30 AU MEDEF, PARIS 7
Inscription gratuite

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *