Rencontre avec Stéphane Joby, Associé KPMG IT Risk Consulting et Sylvain Souil, Responsable des activités Lean Finance KPMG

///Rencontre avec Stéphane Joby, Associé KPMG IT Risk Consulting et Sylvain Souil, Responsable des activités Lean Finance KPMG

Rencontre avec Stéphane Joby, Associé KPMG IT Risk Consulting et Sylvain Souil, Responsable des activités Lean Finance KPMG

En quoi votre société est-elle concernée par les délais de paiement ?

Stéphane Joby : Nous sommes particulièrement sensibles à la problématique soulevée par les délais trop longs de règlement qui pèsent sur la fluidité de l’économie française. Nos équipes ont donc imaginé des solutions qui permettent d’alerter sur les risques d’un non-respect des délais de paiement, de s’assurer de la conformité réglementaire et surtout d’aider à remédier à des situations de non-conformité.

Notre couverture de l’ensemble du territoire national et du tissu économique ainsi que nos expertises pluridisciplinaires nous permettent de fournir des réponses adaptées aux entreprises et aux collectivités de toutes tailles et activités.

 Sylvain Souil : Nous sommes très attentifs aux problèmes de trésorerie qu’entraînent des délais de paiement anormalement longs et plus particulièrement pour les petites entreprises. Ce sujet impacte leur capacité d’investissement et leur compétitivité d’autant plus qu’elles font face aux nécessités induites par leur transformation numérique. Les nouvelles technologies facilitent l’accès en temps réel aux services et aux informations. Il n’y a aucune raison par conséquent que les processus comptables et financiers ne suivent pas et ne s’adaptent pas. C’est cette fluidité des processus, être Lean, que nous apportons à nos clients.

Quelle est votre perception de l’enjeu des délais de paiement ?

Stéphane Joby : Nous voulons :

  • Être un acteur de la performance du tissu économique français, qui contribue à la mise en œuvre des bonnes pratiques en matière de délais de paiement, favorisant ainsi l’investissement et la compétitivité de nos entreprises.
  • Être un acteur social et concourir à la transparence et fluidité des relations économiques. Ce dont ont besoin nos clients, c’est de résoudre leurs problèmes qui sont autant de « cailloux dans la chaussure » en leur apportant des solutions concrètes.

Sylvain Souil : Nous constatons chez nos clients que les retards de paiement ne relèvent souvent pas d’une mauvaise volonté des entreprises. Le règlement est la toute dernière étape d’un processus et son délai est la conséquence de tous les événements précédents. Une anomalie qui survient à un moment du processus aura un effet domino et impactera sur la suite des événements (organisations complexes, processus mal exécutés, exceptions, SI vieillissants et ne répondant plus aux besoins…).

C’est exactement pourquoi notre offre de service, combinant une technologie Big Data dite de Process Mining et notre approche Lean, est pertinente pour mettre en lumière les dysfonctionnements.

Par ailleurs, nous sommes persuadés qu’il existe une véritable opportunité de dématérialisation et d’optimisation des processus back office qui peut être initiée ou approfondie grâce à cette réflexion sur le respect des délais de paiement.

Pourquoi votre entreprise est-elle partenaire de l’événement « Assises et Prix des délais de paiement » ?

Stéphane Joby : KPMG a mis en place un parcours d’accompagnement « entrepreneurial » réunissant de jeunes collaborateurs et des experts métiers visant à faire émerger des solutions digitales et innovantes. C’est dans ce cadre d’innovation que nous avons développé une offre de service dédiée aux délais de paiement avec nos experts Data & Analytics, nos experts Lean et nos experts métiers.

Nos offres de service combinent la puissance de nos solutions Data & Analytics à l’efficacité de nos méthodes exclusives Lean Finance.

L’approche technologique dite de « Process Mining » permet de reconstruire et de cartographier automatiquement les flux d’informations de manière quantitative (volumes/délais de traitement), et ce, tels qu’ils ont réellement été exécutés. Elle permet aussi d’accélérer l’identification des facteurs de retard de paiement.

Sylvain Souil : une approche technologique seule n’est toutefois pas suffisante. Il faut y associer de l’intelligence humaine. Les données issues de Process Mining nous montrent effectivement ce qui se passe dans le système, mais pas les contraintes opérationnelles du terrain, d’où le recours à une approche Lean. Nous regroupons toutes les parties prenantes du processus achat et paiement dans un format d’atelier collaboratif. Les techniques Lean d’amélioration continue nous permettent alors d’identifier les causes racines de ces difficultés et de faire co-construire les plans d’action par les opérationnels. Nous mettons nos clients en situation d’être les acteurs de la recherche de solutions. Ils sont ainsi mieux à même de faciliter la conduite du changement dans leur propre organisation. Ce travail collaboratif permet une mise en place rapide et efficace des plans d’actions.

Plus largement, c’est aussi l’occasion pour eux de repenser les processus en impliquant toutes les parties prenantes avec la méthode Lean, afin de les rendre plus simples et plus fluides. Nous combinons ainsi l’humain et la transformation numérique, nous n’opposons pas l’un à l’autre.

Ce partenariat est l’occasion de mettre en contribution notre expérience et notre expertise sur les délais de paiement auprès d’acteurs clés et de sensibiliser les acteurs économiques à cette problématique.

 

Stéphane Joby a débuté sa carrière au sein du département IT Risk Consulting de KPMG. Il a développé son expérience dans le domaine de l’audit informatique en intervenant pour le compte d’entreprises du CAC 40 où il a pu mettre en œuvre des approches d’audit intégrant des techniques Data Analytics. Il a ensuite structuré une équipe de consultants spécialisés en Data & Analytics intervenant dans le domaine du Risk Consulting et de l’audit. 

Diplômé Expert Comptable et d’un DESS de Contrôle de Gestion et d’Audit Interne, Sylvain Souil a rejoint KPMG en 2000 et accompagne depuis 19 ans nos clients dans leur démarche de certification de leurs états financiers dans le cadre de la mission de commissariat aux comptes. Responsable des activités Lean Finance en France (Black Belt Lean 6 Sigma CentraleSupélec) depuis 3 ans, il propose cette approche à nos clients afin de leur permettre de renforcer leur contrôle interne ou de fluidifier leurs processus financiers. Il assure la coordination et le soutien technique des équipes métiers dans l’offre de solutions sur mesure aux besoins exprimés par nos clients.

Je participe à l'évènement

Candidatez aux prix « Entreprises »

Candidatez aux prix «Organismes publics»

2019-06-05T12:03:37+00:00
Ce site utilise des cookies et des services tiers. Ok