En 2021, le BFR des entreprises croîtra de +4 jours à l’échelle mondiale et de +6 jours en France – ETUDE EULER HERMES

Après plus d’un an de crise économique et sanitaire, les entreprises doivent désormais faire face à la Grande Réouverture : un environnement de reprise économique rapide, caractérisé par un fort rebond de la demande et d’importantes pénuries d’intrants, de main d’œuvre et de biens finaux et intermédiaires. Dans ce contexte, comment évoluera le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) des entreprises en France et dans le monde ? C’est la question posée par les experts d’Euler Hermes dans leur dernière étude. Au sommaire :

  • En 2020, le BFR des entreprises s’est détérioré de +1 jour (à 70 jours) à l’échelle mondiale. Toutefois, il a évolué différemment selon les régions : il s’est accru en Amérique du Nord (+5 jours) et en Europe de l’Ouest (+1 jour), alors qu’il s’est contracté en Amérique Latine (-3 jours), en Europe de l’Est (-2 jours) et en Asie-Pacifique (-1 jour). Cette divergence entre pays développés et économies émergentes s’explique par la gestion des stocks des entreprises et le soutien étatique. En effet, dans les marchés émergents, le rebond de la demande est apparu plus vite que dans les pays développés, qui ont souffert de confinements plus stricts. De quoi engendrer, par exemple en UE et aux USA, une croissance contrainte des stocks qui a pesé sur le BFR. L’impact aurait d’ailleurs pu être plus important sans les mesures publiques de soutien à la trésorerie des entreprises prises dans ces régions, qui ont permis aux fournisseurs d’accorder une plus grande souplesse de paiement à leurs clients.
  • A l’échelle sectorielle, c’est l’industrie qui a enregistré la plus forte hausse du BFR en 2020, avec en tête la métallurgie (+13 jours), les biens d’équipements (+9 jours), le papier (+4 jours) et l’automobile (+3 jours).
  • Selon Euler Hermes, le BFR des entreprises devrait à nouveau se détériorer en 2021 de +4 jours (à 74 jours), soit une augmentation de +435 Mds EUR et ainsi atteindre 8 400 Mds EUR. La Grande Réouverture implique une forte pression sur le BFR des entreprises à l’échelle mondiale par deux leviers : la forte reprise de l’activité dans un contexte de tensions sur l’approvisionnement des entreprises. A nouveau, c’est surtout dans les pays développés que la hausse sera la plus forte, avec un BFR attendu en croissance cette année de +4 jours en UE et aux USA. En revanche, le BFR restera sous contrôle dans la plupart des pays émergents, comme la Chine (-6 jours).
  • Alors que tous les secteurs enregistreront une hausse du BFR en 2021, les biens de consommation subiront la plus forte croissance. C’est notamment le cas de la distribution (+9 jours) et de l’agroalimentaire (+8 jours). D’autres secteurs industriels enregistreront également cette année de fortes hausses du BFR, comme la métallurgie à nouveau (+7 jours), les matériels de transport (+5 jours) ainsi que les biens d’équipements (+4 jours).
  • Et la France dans tout ça ? La France fait partie des pays développés ayant subi une hausse des stocks de ses entreprises découlant de l’application de restrictions sanitaires fortes. Pour autant, la France a enregistré une amélioration de son BFR en 2020 (-2 jours à 64 jours), grâce à une plus grande souplesse constatée sur les modalités de paiement pratiquées entre fournisseurs et clients ainsi qu’au fort soutien public.
  • En revanche, la situation devrait être différente en 2021 : le BFR des entreprises françaises devrait se détériorer et s’accroître de +31 Mds EUR (+6 jours à 70 jours), soit l’une des plus fortes hausses de la zone euro. La hausse du BFR attendue en France en 2021 devrait d’ailleurs représenter près d’un tiers de celle attendue en zone euro (+102 Mds EUR). Cet inversement de tendance résulte d’une reprise économique plus rapide qu’attendue, s’ajoutant à la nécessité pour les entreprises de faire face à leurs engagements en matière de régularisation des charges décalées pendant la crise et de remboursement de la dette (PGE).

Vous voulez en savoir plus sur l’évolution du BFR des entreprises en France et dans le monde ? Vous souhaitez obtenir des données plus spécifiques sur un secteur ou un pays en particulier ? Vous souhaitez obtenir plus de détails sur les conclusions de notre étude ? Téléchargez notre étude dans son intégralité

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *